Bio de Phil Ivey

Pour atteindre sept

Presque quatre années se sont déroulées depuis que Phil Ivey a gagné son cinquième bracelet WSOP. Quatre ans, c'est long, trop long pour le meilleur joueur du jeu. Mais cette année, Ivey est déterminé, prêt à prendre la place qui lui revient au sommet du piédestal du poker.

Nous sommes en juin 2009.

Phil est en tête-à-tête à la table finale de la Compétition #8 des WSOP, contre John Monnette. Le jeu est un Lowball Deux-à-Sept sans limites. Bien que les enjeux soient élevés, Ivey n'est pas préoccupé par le prix en argent. Il n'a qu'un objectif : remporter le bracelet.

Ivey donne du fil à retordre à Monnette. Mais Monnette n'est pas prêt à abandonner ; il va tout donner pour gagner. Assez rapidement, c'est Ivey qui se retrouve avec un petit tapis, se battant pour sa survie au tournoi.

Il réussit à doubler une fois, puis une autre fois. Soudainement, Monnette fait tapis et montre une paire de sept ; Ivey montre un 7-low et gagne le tournoi, ce qui lui vaut le bracelet numéro six.

Dix jours plus tard, c'est reparti. Cette fois, il est à la table finale de la Compétition #25, un tournoi Omaha/Stud à 7 cartes Hi/Lo. Alors qu'il ne reste que quatre joueurs, Phil a plus de la moitié des jetons en jeu.

C'est fini.

Il obtient le bracelet numéro sept. Soudainement, on se met à bavarder dans les corridors du Rio. Oui, il est le meilleur joueur au monde. Mais est-il le meilleur joueur de tous les temps ?

Une réponse définitive est sur le point d'arriver.

Les neufs de novembre