Bio de Phil Ivey

Bracelet #1

Nous sommes en juin 2000.

À 23 ans, Phil atteint, avec une mince avance, la table finale de la Compétition #14 des World Series of Poker, un tournoi Pot Limit Omaha à $2,500.

La table est remplie de noms reconnus : Markus Golser, Dave Colclough, David « Devilfish » Ulliot et Phil « The Poker Brat » Hellmuth. Sans compter la légende du poker Thomas « Amarillo Slim » Preston. Cet homme n'a jamais perdu à une table finale d'une compétition WSOP. Si Doyle Brunson n'a pu réussir à le battre, quelles sont les chances d'un gamin du New Jersey ?

Le Pot Limit Omaha est un jeu d'action, et en ce moment, l'action est déchaînée. Ivey est patient, choisit bien ses combats et ne gaspille aucun jeton. Amarillo Slim fait sortir un Ulliot bouche bée en 5e place, ajoutant plus de munitions à ses stocks. Phil rétorque en éliminant un Hellmuth pauvre en jetons pour ensuite expulser Golser.

Nous voici au jeu tête-à-tête : Ivey contre Preston. Amarillo Slim est meneur de jetons par une marge confortable et selon les apparences, rien ne peut l'arrêter dans sa quête de son prochain bracelet.

Mais aujourd'hui, Ivey tient un As dans sa manche. Après avoir tiré les freins pendant presque la totalité de la table finale, Phil change de vitesse dès le début du tête-à-tête et se met à rouler à pleins gaz. Preston ignore ce qui vient de le frapper : Ivey est passé de serré à agressif plus vite que vous pouvez dire « all-in ».

Phil remporte deux pots importants et prend le dessus sur Amarillo Slim. Subitement, Ivey est celui qui détient la majorité des jetons.

Alors que la fin approche, Amarillo Slim glisse ses derniers jetons dans le pot après avoir floppé une quinte. Ivey a besoin d'un Roi sur le tournant pour compléter son tirage ventral et goûter à l'or pour la première fois.

Le tournant est un Roi.

Le Bracelet #1 est empoché. Ses fonds augmentent de presque $200,000. Phil Ivey est rentré dans l'histoire en retirant sa couronne à un membre de la royauté du poker.

L'été de Phil